Une route, cela s'entretient !

Tributaire du trafic et du climat, les routes et rues se détériorent avec le temps. Indécelable au début, l'usure peut s'accroître fortement, tout comme le budget pour y remédier...

La solution : un entretien régulier pour des chaussées saines.

Les couches d'une chaussée

Une chaussée :
c'est quoi ?

Afin de mieux appréhender les possibles dégradations d'une chaussée, il convient de mieux comprendre comment elle est construite.

Une chaussée est normalement* composée de 3 parties :
(1) La couche de surface : couche de roulement + couche de liaison
(2) Les couches d'assise comprennent elles les couches de base et de fondation.
(3) Le support : couche de forme éventuellement sur le sol ou directement l'ancienne chaussée.
* Toutes les couches n’existent pas nécessairement.

En France, il existe différents types de structures de chaussées.

Voici les plus courantes


Routes communales et départementales

Les chaussées
avec assise en couches souples

La couche de roulement réalisée en enduit superficiel (ES) ou enrobé.
La couche d'assise en graves non traitées (GNT) sur une épaisseur de 20 à 50 cm.
Le support : directement sur sol existant ou ancienne chaussée.

→ L'essentiel du réseau français est construit en structure de chaussées souples. Ce sont les plus légères ; par conséquent, les plus fragiles.


Routes communales et départementales et autoroutes

Les chaussées
avec assise en couches bitumeuses

La couche de roulement réalisée en enrobé.
La couche d'assise en graves bitume sur 15 à 40 cm d'épaisseur, en deux ou trois couches de 8 à 12 cm.
Le support : couche de forme.

→ On retrouve ces structures de chaussées sur les grands axes.


Routes nationales et autoroutes

Les chaussées avec assise en couches traitées aux liants hydrauliques

La couche de roulement réalisée en enrobé.
La couche d'assise sur 20 à 50 cm d'épaisseur - Superposition en 2 couches de 15 à 20 cm de graves traitées aux liants hydrauliques (grave-ciment, grave-cendres, grave-laitier, etc.).
Le support : couche de forme.

→ Ces chaussées se reconnaissent par les fissures transversales qui apparaissent.


Routes nationales et autoroutes

Les chaussées
avec assise en couches de matériaux mixte

La couche de roulement réalisée en enrobé.
La couche d'assise  est constituée de : 1 couche de graves bitume  de 10 à 20 cm + 1 couche de grave reconstituée humidifiée (GNTB) sur 10 à 12 cm + 1 couche de graves traitées aux liants hydrauliques de 20 à 40 cm (généralement en deux couches d'au moins 15 cm).
Le support : couche de forme.

→ Spécificité française pour éviter les remontées de fissures.

Pérenniser vos routes, c'est s'assurer une bonne gestion.
Prolonger la durée de vie de la couche de roulement, autrement appelée couche d'usure, c'est faire de réelles économies. Maintenir en bon état la couche de roulement, c'est protéger efficacement les couches sous-jacentes.

 

Pourquoi vos routes se dégradent ?

D'abord, parce qu'elles sont soumises à un trafic routier de plus en plus dense et de plus en plus lourd. Elles subissent également des contraintes liées aux variations thermiques qui font travailler les sols (canicule, gel). Enfin, l'humidité stagnante en surface, à cause d'une mauvaise évacuation des eaux de pluie, participe à l'accélération de l'usure de la couche de roulement de vos chaussées.

Trafic intense
Trafic intense
Gel
Gel
Chaleur extrême
Chaleur extrême
Froid extrême
Froid extrême
Pluie
Pluie

Des dégradations localisées

Prévenir vaut souvent mieux que guérir ! Un entretien régulier et adapté des couches de roulement permet de traiter rapidement l’apparition d’arrachements sur chaussée, rives dégradées, nids de poules... Cela permet de remettre en sécurité la chaussée et prolonger sa durée de vie.

L'enrobé projeté est une technique qui garantit une réparation solide et durable. En se focalisant sur la dégradation elle-même, l'atelier fabrique et met en place par pression d'air du gravillon enrobé de bitume. Un traitement local qui évite le gaspillage de matériaux et une réparation durable.

Découvrez notre solution.

Reparoute

 

Des fissures apparentes

Lorsque la chaussée laisse apparaître des fissures, il est temps d'agir de façon à préserver ce qui peut l'être.

Le pontage de fissures est un procédé qui, après application, redonne de l'étanchéité et protège les couches de fondation de la chaussée. Une technique qui permet aussi de différer des travaux de réfection coûteux.

Découvrez nos solutions.
 
Colmaroute

Feuilles humides

Des chaussées mal assainies

Feuilles, détritus, tous ces obstacles à l'écoulement rapide des eaux de pluie peuvent accélérer l'usure de vos routes.
Entretenir vos routes par un balayage régulier des surfaces permet de les assécher plus rapidement et contribue ainsi à leur pérennité.
 
Découvrez notre solution.

Cleanroute

 

L'entretien de vos routes, notre priorité

C'est pourquoi , avant de réparer, c'est d'abord en tant que conseil que nous intervenons.

Picture of testimonial author
En faisant le choix d'un entretien régulier de votre réseau routier, vous ferez réaliser des économies conséquentes à votre commune, votre communauté de communes ou d'agglomération, votre département. Techniroute est à votre disposition pour réaliser, avec vous, un état des lieux précis et élaborer le meilleur plan d'intervention.

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /web5/reparoute/www/techniroute/wp-content/themes/growthpress-pt/inc/widgets-views/widget-testimonials.php on line 15
Rating: 1 stars
Eric Dudoit
Gérant

Une question?

Contactez-nous tout simplement par téléphone,
nous sommes là pour vous conseiller.

 
 05 49 03 36 55