Maintenance des routes de France – L’autre voix

Un nouveau syndicat professionnel pour concevoir et mettre en oeuvre la maintenance routière autrement.

COMMUNIQUE de PRESSE : Les sociétés françaises DTP2i, Reparoute et Neovia s’unissent pour donner naissance à un nouveau syndicat professionnel : Maintenance des Routes de France – L’autre Voix. Enjeux : faire évoluer les pratiques et accompagner les acteurs de la commande publique vers davantage d’efficience et de durabilité.

La dégradation accrue du réseau routier

Depuis plusieurs mois, les médias pointent du doigt la dégradation des infrastructures routières dans les pays développés, la France ne faisant pas exception ! Journaux, radios et chaînes TV faisaient leurs Unes à la sortie de l’hiver sur les nids-de-poule et autres dégradations de chaussées contre lesquelles s’insurgeaient automobilistes et conducteurs de 2 roues. Cet été, l’effondrement du viaduc de Gênes en Italie a ému à juste titre et fait réagir… mais a aussi fait passer au second plan l’incident du pont de Gennevilliers en France dont des milliers d’usagers subissent les conséquences au quotidien.
Lors de ces « poussées médiatiques », le gouvernement se veut rassurant, annonçant une hausse des budgets consacrés à l’entretien des routes nationales (12 000 km) ; les collectivités locales restent de leur côté bien silencieuses quant à leur réseau (980 000 km) ; les représentants des entreprises routières déplorent, quant à eux, la faiblesse des moyens financiers consacrés à l’entretien comparés à la valeur estimée du patrimoine. Et rien ne se passe…

La volonté de faire bouger les lignes, de changer les mentalités
« Face à ce constat, pas question de rester les bras ballants ! Car des solutions techniques existent et d’autres se développent pour une gestion des réseaux routiers plus économique, plus respectueuse de l’environnement, plus durable également. Des solutions de réparation, de maintenance et non de remplacement », explique Éric Gonot, dirigeant de la société Neovia. Encore faudrait-il qu’elles soient connues et qu’il soit dans les usages de les mettre en oeuvre !
« Ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui ! Car dans les faits, à quoi sont consacrés les budgets dits d’entretien routier ? Au changement des couches de roulement pur et simple, ajoute Christophe Dépée, dirigeant de DTP2i. Et avant d’en arriver à cette solution, sommes-nous certains que tout a été mis en oeuvre pour assurer la durabilité maximale des routes endommagées ? La réponse est clairement non ! ». Avec les conséquences multiples que l’on connaît : consommation expansive des ressources naturelles et en énergie ; besoins financiers accrus ; gêne des usagers et riverains du fait de chantiers longs et invasifs, etc.

Un syndicat de professionnels à l’approche disruptive
« Voilà pourquoi nous avons décidé de créer ce syndicat spécialisé nommé Maintenance des Routes de France et nous comptons bien emmener dans notre sillage l’ensemble des acteurs français oeuvrant à la pérennisation des chaussées », poursuit Éric Dudoit, dirigeant de Reparoute. Les objectifs ? Établir et valider les solutions techniques et financières répondant aux vrais besoins et aux véritables contraintes des gestionnaires d’infrastructures routières ; communiquer, former les intervenants de chaque maillon de la chaîne ; améliorer de façon continue les méthodes et process, favoriser l’innovation ».

Pour mener à bien ce plan d’actions ambitieux, le syndicat MRF s’organise en 4 collèges de spécialités : entreprises de travaux de maintenance des couches de roulement ; constructeurs de matériels destinés à ces travaux ; fabricants de matériaux employés dans ces travaux ; bureaux d’ingénierie routière et de contrôle de mise en oeuvre. Un 5e collège dédié aux gestionnaires d’infrastructures routières est d’ores et déjà envisagé.

Eric Gonot (Néovia),  Eric Dudoit (Techniroute), Christophe Dépée (DTP2i)

Le communiqué de presse du 20 septembre 2018 est téléchargeable ici.

actus MRF - Syndicat Professionnel
Précédent
De Réparoute… à Techniroute
Suivant
Maintenance des routes de France – L’autre voix