De Réparoute… à Techniroute

10 ans ! En 2009 naissait Réparoute. A l’époque, il s’agissait de répondre à un besoin formulé par les gestionnaires de routes : sécuriser leurs réseaux.

Réparoute s’est donc naturellement positionné comme un partenaire sécurité en développant la technique de l’enrobé projeté
Ancrée dans la réalité des collectivités et dans celle des travaux publics, l’entreprise se devait d’être plus à l’écoute et très réactive. Techniroute est née de ce constat en 2019.

Techniroute : une entreprise taillée pour l’avenir

Pour asseoir son développement et permettre un recrutement optimal appelant à doubler ses effectifs d’ici à quelques années, Réparoute est devenue Techniroute. Une nouvelle entité qui n’est pas qu’un changement de nom. L’entreprise développe désormais des solutions de maintenance dédiées et complémentaires dans le but de pérenniser les réseaux routiers.

La structure s’articule autour de trois grands axes, trois grands domaines d’activités :
Réparoute reste la solution d’entretien des routes en enrobé projeté
Colmaroute est une solution de traitement de fissures
Cleanroute est une solution de balayage de voiries
=> Trois solutions qui développent chacune des techniques éprouvées et/ou innovantes. Trois spécificités qui identifient clairement Techniroute comme une entreprise spécialisée en solutions de maintenance des réseaux routiers.

Un positionnement qui offre également de nouvelles perspectives. En termes de valorisations pour ses collaborateurs, fiers de travailler pour une entreprise qui va de l’avant. En termes de recrutement, également : les techniciens formés et compétents, aptes à travailler de nouveaux matériaux, sont plus enclins à rejoindre les équipes d’une entreprise innovante, dotée d’un corps d’activités plus généraliste.

La création de Techniroute répond à ces objectifs. Elle place l’entreprise sur un tremplin autorisant son accroissement et la possibilité de lancer de nouvelles activités, toujours au service de la durée de vie des voiries, d’une maintenance optimale des réseaux.

actus
Précédent
Colmaroute : un traitement écologique des fissures
Suivant
Maintenance des routes de France – L’autre voix